•  
    Programme du 9 avril 2016
    Ouverture à 18H30 – Galerie du 9
    18h30 Groupe de théâtre des étudiants en théâtre de Montpellier
    18h 45 dedans/dehors – Louis Lafabrié
    19h00 Marthe Omé
    19h15 Michèle Métail
    19h30 Musique Mike Katin
    puis lecture accompagné Mohamed  Aouragh – Julie Befort(lecture en français)
    19h45 Théo Libardo
    20h Jean Azarel
    20h15 François Szabo
    20h30 à 21h15 Pause repas
    21h15 Didier Caleja
    21h30 André Robert
    21h 45 Maxime Pascale
    22h Didier Manyach
    22h15 Nicolas Giral
    22h30 Marie-Pierre Terrisse et Geneviève accompagné par Jean-Louis Trinquier et Loic


    votre commentaire
  •  

     Après 17 années d'existence, le festival de poésie les Voix de la Méditerranée à Lodève a été supprimé. Le collectif "Sauvons les voix" a tenté de tout faire pour le maintenir, pétition, marathon poétique dans la Halle Dardé, rien n'a pas empêché sa disparition. Face à ce gâchis (le Festival était même inscrit au patrimoine de l'Unesco) en juillet 2015 a été créé le festival Urgence Poésie.

     

    Question 1 :  peux-tu nous préciser cet élan poétique Urgence Poésie qui permet de préserver la présence de la poésie à Lodève (qui avait même reçu le label "Ville en Poésie" par le Printemps des Poètes) ?

     

     

     

     URGENCE POESIE est un collectif de personnes pour qui la POESIE est capital d'être entendue, lue, exprimée à LODEVE et ses environs.
    > > Cet art nous aide à apprécier, savourer, comprendre le monde si complexe qui nous entoure
    > > Un collectif qui pense que la POESIE est  : populaire, accessible à tous ; 
    > > Que la POESIE dialogue avec les autres arts, que cela peut devenir des moments festifs et chaleureux.
    > > Que la POESIE et ce festival URGENCE POESIE est un moment de rencontres entres des poètes, des artistes, des nationalités, des publics.

     

     Question 2 : Avec les moyens du bord mais non sans talent, la première édition de Urgence Poésie a pu être lancée en juillet 2015. Plusieurs journées, plus de vingt poètes participants, une soirée avec pas mal de public, un dépliant et logo visuel soigné, restauration, navettes... encourageant ! Quel bilan de cette première édition ?

     

    BILAN URGENCE POESIE 2015

     

     

     

    25 poètes venant de plusieurs pays de la Méditerranée : Tunisie, Palestine, Malte, Espagne, Italie.

     

    Autant d’hommes que de femmes.

     

    Plus d’un millier de spectateurs sur 12 rendez-vous de lectures,

     

    3 rencontres de forum sur l’avenir culturel en France, dont un avec Jean Michel Lucas,

     

    4 ateliers d’écriture animés par un poète.

     

    Une grande soirée réunissant poètes, musiciens, comédiens, performeurs a pendant plus de 4 heures tenu en haleine plus de 250 spectateurs.

     

    L’organisation et les prestations des artistes ont été bénévoles.

     

    Le collectif a accueilli, hébergé, nourri les artistes grâce à la générosité des Lodévois.

     

    Cette précarité a révélé une solidarité et une humanité.

     

    Les lieux de lectures furent des lieux privés, des jardins, des lieux communaux dans les villages et des lieux associatifs, parfois moins visibles qu’auparavant mais chaleureux et très accueillants. Les poètes ont aussi pris l’espace de la ville, sur la place de la Halle Dardé, et en déambulant dans la ville et le public a apprécié d’entendre la poésie de cette manière insurrectionnelle.

     

    URGENCE POESIE fut un vrai moment de rencontres entre les poètes, les musiciens, le public, les habitants. Les moments partagés des repas, des apéritifs dans les villages ont renforcé les liens. Plusieurs poètes sont repartis avec des projets artistiques communs.

     

     

     

    Les rendez-vous dans les villages de Soubès et de Lauroux furent une première réussie.

     

     

     

    Grâce à la collaboration de la librairie lodévoise Un point un trait, un petit stand d'ouvrages de poésie se tenait sur le lieu des lectures. Il a été très apprécié du public qui pouvait y trouver ainsi des ouvrages des poètes présents. Le public était ravi et de plus en plus nombreux.

     

     

     

    Les poètes, les artistes, les organisateurs, les lodévois partenaires, le public sont investis à renouveler l’aventure.

     

     

     

    Les dons collectés vont nous aider à participer au défraiement des poètes.

     

     

     

    Sur la base de ce succès, le collectif Sauvons les Voix continuera d’œuvrer au rétablissement d’un festival centré sur la poésie, et faisait de Lodève un lieu spécifique, reconnu nationalement et internationalement, dans le domaine culturel.

     


    votre commentaire
  •  

     

    URGENCE POESIE 2015 LODEVE

    16-19 JUILLET

    PROGRAMME DISPONIBLE AU

    9, Place de la Halle Dardé

     

    avec les poètes :

    Samantha Barendson

    Julien Blaine

    Guillaume Boppe

    Katia Bouchoueva

    Yve Bressande

    Didier Calleja

    Antoine Cassar

    Joan-Pau Creissac

    Bernard Deglet

    Sylvie Durbec

    Danièle Faugéras

    Nicole Giral

    Amir Hassan

    Emmanuel Hiriart

    Louis Lafabrié

    Michèle Métail

    Nadia Mifsud

    Marte omé

    Dominique Ottavi

    Claire Rengade

    Jean-Pierre Roque

    François Szabo

    José Vidal Valicourt

    NatYot

    ...

     

    jeudi 16 juillet

    14h30-16h: Méridiennes

    jardin des berges, 13 avenue de Fumel, Lodève

    17h30-19h: Respirations

    jardin Montifort, rue Montifort, Lodève

     

    vendredi 17 juillet

    14h30-16h: Méridiennes

    jardin des berges, 13 avenue de Fumel, Lodève

    17h30-19h: Respirations

    jardin Vigné, Soubès

     

    samedi 18 juillet

    14h30-18h: Forum culture et poésie

    Clap, 9, avenue Denfert, Lodève

    21h: Pulsations

    Clap, 9, avenue Denfert, Lodève

     

    dimanche 19 juillet

    14h30-16h: Méridiennes

    jardin des berges, 13 avenue de Fumel, Lodève

    17h30-19h: Respirations

    place du village, Lauroux

     

    http://linsatiable.org/spip.php?article1174

     

    sauvonslesvoix@gmail.com

     


    votre commentaire

  • Voir la galerie

    votre commentaire
  • Fiodor Tiouttchev (1803-1873) poète contemporain de Alexandre Pouchkine, en est un poète en retrait, dissimulé, dont l’œuvre connue seulement d’un petit cercle d’initiés lors de son vivant et signée en outre que par ses simples initiales F. T. ou F. T.ev, a d’une façon inversement proportionnelle à sa discrétion eue une influence majeure et un prestige jamais démentis jusqu’à nos jours. C’est la poésie de la nuance et de la retenue, de la discrétion et de l’amour, c’est aussi la poésie d’un prodige russe. Accompagné au cœur même de la littérature par son précepteur le poète Raïtch, il écrivit dès sa plus tendre enfance des vers saisissants et durant toute sa vie, loin de la gloire des lettres, il distilla des poèmes parmi les plus prégnants de la littérature russe. Si la somme de sa production poétique demeure restreinte elle n’en est pas pour le moins dense et impressionnante, marquant l’esthétique au point que les symbolistes russes l’ont désigné comme leur précurseur. Sans doute ses fonctions diplomatiques puis son activité de censeur lui enseignaient la discrétion et le superflu des honneurs, mais c’est dans son tempérament même d’homme d’une discrétion infinie, d’une sensibilité extrême que peut s’appréhender sa réticence à vivre sa vie de poète au grand jour. Pour la plus grande joie des fervents de la poésie, Tiouttchev, voix fabuleuse de l’âge d’or de la poésie russe a résisté à l’emprise du temps, si bien que de nos jours sa voix reste singulière et son secret qui ne se révèle pas tout à fait, comme toute poésie riche et profonde, en fait un exemple d’un auteur qui traverse les siècles avec toujours davantage une plus value de sincérité et de justesse. Son vers est musical ô combien ! il anime la langue russe vers ses plus hauts sommets mélodiques tout en exprimant avec une délicatesse inouïe les états de l’âme. Le fait est qu’il aura également le génie de la langue française dans laquelle il composa des poèmes d’une tenue parfaite.

     François Szabó


    votre commentaire